Card image cap
Développement de la filière anacarde au Burkina Faso
La FENAPA-B a participé, aux états généraux de la filière anacarde du Burkina Faso organisée par le Conseil Burkinabè de l’Anacarde (CBA) sous le thème : « Filière anacarde au Burkina Faso : quelles réformes pour un développement inclusif et durable ? », qui se déroule 31 Août au 2 septembre 2023 à Bobo-Dioulasso.

Pour le Burkina Faso, la filière anacarde se présente comme une filière à fort potentiel économique pour les zones productrices et constitue un levier majeur de réduction de la pauvreté pour les populations de ces zones productrices voir du pays tout entier. C’est dans la poursuite de sa mission qui consiste en la régulation, le suivi et le développement des activités de la filière anacarde que, le Conseil Burkinabè de l’Anacarde (CBA) a organisé les états généraux de la filière anacarde du Burkina Faso sous le thème : « Filière anacarde au Burkina Faso : quelles réformes pour un développement inclusif et durable ? ».

L’objectif global visé à travers ces états généraux est de favoriser le dialogue inclusif entre tous les acteurs directs et indirects de la filière en vue de dégager des reformes et des actions pour un développement inclusif et durable de la filière anacarde au Burkina Faso.

Les objectifs spécifiques de ces états généraux sont les suivants :

  • identifier les principales contraintes au développement de la chaîne de valeur anacarde au Burkina Faso ;
  • proposer des solutions pour faire face aux contraintes de la filière anacarde ;
  • faire une analyse critique des politiques et stratégies d’intervention du Gouvernement et de ses partenaires à l’endroit de la filière anacarde au Burkina Faso ;
  • faire un état des lieux de l’organisation, du fonctionnement et des missions de l’interprofession et des faitières ;
  • analyser les mécanismes de collaboration entre les différents maillons de la filière anacarde et entre ceux-ci et l’interprofession ;
  • analyser la collaboration entre les différents maillons réunis au sein du Comité Interprofessionnel de l’Anacarde du Burkina et le Conseil Burkinabè de l’Anacarde ;
  • faire l’état des lieux des synergies d’actions entre le  Conseil Burkinabè de l’Anacarde et les autres structures intervenant dans la chaîne de valeur anacarde ;
  • proposer une feuille de route pour la mise en œuvre des recommandations ;
  • mettre en place un dispositif de haut niveau de suivi de la mise en œuvre des recommandations.

Les résultats attendus au terme de ces états généraux sont les suivants :

-     les principales contraintes au développement de la chaîne de valeur anacarde au Burkina Faso sont identifiées ;

-     des solutions pour faire face aux contraintes de la filière anacarde sont proposées ;

-     une analyse critique des politiques et stratégies d’intervention du Gouvernement et de ses partenaires à l’endroit de la filière anacarde au Burkina Faso est faite ;

-     un état des lieux de l’organisation, du fonctionnement et des missions de l’interprofession et des faitières est réalisé ;

-     les mécanismes de collaboration entre les différents maillons de la filière anacarde et entre ceux-ci et l’interprofession sont analysés ;

-     la collaboration entre les différents maillons réunis au sein du Comité Interprofessionnel de l’Anacarde du Burkina et le Conseil Burkinabè de l’Anacarde est analysée ;

-     l’état des lieux des synergies d’actions entre le Conseil Burkinabè de l’Anacarde, structure nationale de régulation et les autres structures intervenant dans la filière est fait ;

-     une feuille de route pour la mise en œuvre des recommandations est proposée ;

-     un dispositif de haut niveau de suivi de la mise en œuvre des recommandations est mis en place.